La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.
   
 
 
 

 
 

Inspiration pour maman épuisée

Posté le 24/02/2016

Inspiration pour maman épuisée

par Marie-Eve Giguère, psychoéducatrice

 

Peut-on en faire trop pour nos enfants et pas assez pour soi?


Avec la nouvelle année vient généralement un lot de résolutions, et parmi celles-ci peut se retrouver le désir d'être un "meilleur" parent pour son enfant, et ce, pour toutes sortes de raisons.


Parmi les informations diffusées sur les différents médias, on peut rapidement trouver une foule de trucs afin d'être un parent plus patient, plus efficace, plus organisé...mais lorsqu’en faire beaucoup pour son enfant implique de ne pas en faire assez pour soi, le scénario n’est peut-être pas toujours gagnant. Voici une inspiration pour mamans épuisées à « Prendre soin de soi d'abord »! 

 

J'ai dédié mon texte aux mamans parce que je suis une femme et parce que j'y présenterai une étude concernant les mamans, mais chers pères qui se donnent beaucoup, je vous invite tout autant à profiter de cette inspiration!


Prendre soin de soi... facile à dire...et facile à faire? Pas pour tout le monde semble-t-il!


Parce que je suis une femme et une mère qui croit à la nécessité d'avoir une vie équilibrée dans toutes les sphères de notre vie et parce ce que je suis une professionnelle qui côtoie des parents soucieux de donner une bonne éducation à leur enfant, mais parfois épuisés, je vous partage ici le fruit de recherches et réflexions sur le sujet. 


Avez-vous parfois tendance à vous oublier?


En pédiatrie, l'énergie demandée aux parents et l'adaptation aux différents stresseurs est importante, et c'est d'autant plus vrai quand on est parent d'enfants ayant des besoins particuliers, d'où l'importance de se ressourcer pour ne pas s’épuiser.

Si certains parents sont en mesure de prendre du temps pour eux, si petit soit-il, et semblent satisfaits de cette situation, peut-être avez-vous de la difficulté à prendre du répit pour vous-même pour différentes raisons. Ce texte vous propose une réflexion pour vous inciter à ne pas vous oublier trop souvent dans la planification de votre horaire chargé de parent.


Pourquoi est-ce pertinent de revoir le temps qu'on s'accorde comme personne?

1. Parce qu'on ne peut donner ce qu'on n’a pas. En intervention, autant avec les parents que les enfants, j'aime reprendre l'image d'une pile (batterie) et questionner les gens sur les façons dont ils rechargent leur pile et sur les activités ou préoccupations qui font diminuer la charge de leur pile. L'idée est simple et mathématique: on ne peut donner plus que ce qu'on a; il faut donc s'assurer de charger notre pile avant d'en donner aux autres.

 

2. Parce que d’être centré seulement sur votre enfant peut affecter le résultat de vos interventions. Il arrive parfois qu'après avoir mis en place plusieurs interventions pour soutenir le développement des enfants, après les avoir adaptées, révisées, des difficultés chez l'enfant persistent parce que le parent est à bout de souffle, qu'il a peu d'énergie pour mettre en place les interventions suggérées.

 

3. Parce que le temps de qualité avec l'enfant est plus important que la quantité de temps passé ensemble. Certaines mères se sentent coupables de ne pas donner assez de temps avec leur enfant. À ce sujet, j'ai trouvé une étude de Mélissa A. Milkie et al., parue en mars 2015 dans le Journal of Marriage and Family qui a étudié l'impact du temps passé par la mère auprès de leur enfant, sur le développement de leur enfant.

 

Voici quelques faits intéressants dans cette étude:

  • la croyance que le temps passé avec la mère est irremplaçable et sacré amène les mères à dormir moins, à s'accorder moins de temps personnel pour en donner plus à leur enfant
  • la difficulté à assumer le fait de devoir/vouloir travailler pour une femme génère de la culpabilité, qui la pousse à vouloir passer le plus de temps possible avec son enfant
  • le temps passé avec des mères stressées, fatiguées, anxieuses ou qui se sentent coupables peut avoir un impact négatif sur le développement de leur enfant
  • les mères d'aujourd'hui, majoritairement sur le marché du travail, passent autant de temps avec leur enfant, que le faisaient les mères au foyer dans les années '70.

En comparant deux groupes d'enfants, le premier ayant eu beaucoup de temps avec leur parent et le deuxième ayant eu moins de temps, mais des moments privilégiés, l'étude a démontré aucun avantage significatif sur le développement des enfants du premier groupe, et certains avantages chez le deuxième groupe. Ainsi, le temps passé avec l'enfant est moins important que la qualité du temps passé ensemble.

 

«Ce sont donc les petits moments (partager un repas, parler, lire un livre..) et surtout la "connexion" authentique (présence, affection, sensibilité à l'autre) avec le parent qui ont un impact positif pour le développement.»

 

4. Parce qu'être épuisé, débordé peut avoir différents impacts dans votre vie

  • Irritabilité / Impatience en présence de l'enfant 
  • Tensions dans le couple
  • Difficultés de concentration au travail
  • Diminution du réseau d'amis = moins de ressources pour se détendre

 

Que retenir de tout ça?

En tant que psychoéducatrice, je pense que prendre du temps pour soi est positif pour soi ET pour nos enfants. Prenez conscience qu'en prenant du temps pour vous, vous devenez un modèle pour votre enfant, vous lui montrer que vous être un être de valeur, qui s'estime et vous lui transmettez l'importance et une façon d'avoir une vie équilibrée.

 

Marie-Eve 

Vous avez manqué nos billets précédents? Accédez-y avec ce lien