AVANT et APRÈS le diagnostic d’autisme (TSA) : La perspective d’une maman

Posté le 29/04/2016

 

AVANT et APRÈS le diagnostic d’autisme (TSA) : La perspective d’une maman

 

par Mélissa Boulanger, massothérapeute

 

Comment l'autisme a changé ma vie!


Dans ce texte je vous partage mon expérience personnelle. Mon objectif réside égoïstement dans le fait que de partager de ce que j’ai vécu avec d’autres me fait du bien à moi. Néanmoins, je souhaite du fond du cœur que si vous êtes sur le même chemin que moi, mon texte pourra vous apporter un peu d’espoir qu’il y a un « APRÈS » qui suit le « AVANT » et le « MAINTENANT du diagnostic de TSA ».


Avant : Cette personne me semble très loin et pourtant seulement 4 ans ont passé depuis le diagnostic d'autisme de mon plus jeune. J'étais au bord de la dépression, épuisée et totalement désemparée devant les comportements d'agressivité, les nombreuses crises, son étrange façon de converser à sens unique et j'en passe.


Je pensais peut-être à un TDAH car il n'était pas capable de rester en place et ne pouvait faire une activité qui durait plus de 10 minutes.


Être en sa présence était rendu désagréable, il était un "fardeau" pour notre famille. Les mots sont forts, j'en conviens, mais c'était réellement notre réalité à ce moment-là. Toutes nos sorties étaient compliquées, que ce soit un souper au restaurant (je passais mon temps à le pourchasser pour qu'il vienne s'asseoir), une fête d'un membre de la famille (il était tellement énervé qu'il n'avait plus le contrôle sur ses actes) ou une après-midi au parc (il grimpait partout et se mettait constamment en danger).


Au bord des larmes, j'ai demandé de l'aide à mon médecin qui m'a prescrit des antidépresseurs afin d'être capable de maitriser mes réactions face à mon fils. C'est là que j'ai compris que cette situation ne pouvait pas durer, on devait faire quelque chose, tout ça n'était pas normal.

 

Quand le diagnostic d'autisme a été posé, ma vie à changé...


J'ai lu des tonnes de livres, consulté de nombreux sites web et pris des formations pour m'aider à comprendre mon enfant. J'étais portée par une force dont je ne connaissais même pas l'existence.

Après : Après avoir acquis toutes ces connaissances, je pouvais enfin comprendre pourquoi il avait de tels comportements, pourquoi il se désorganisait lors de fête ou d'activités de groupe, pourquoi il s'énervait et perdait ses repères.

Je suis devenue une maman/ éducatrice/ psychologue/ intervenante qui comprend maintenant son enfant et est capable de l'outiller afin qu'il soit capable de mieux gérer son quotidien.


Même lorsque le diagnostic d'autisme de mon plus vieux a été posé, j'ai eu l'impression qu'enfin j'avais des réponses, des pistes de solution afin de l'aider lui aussi à affronter notre société qui malheureusement n'est pas conçue pour nos enfants différents.


Maintenant, je suis plus forte que jamais, je suis plus motivée que jamais, je suis plus compréhensive que jamais, je suis plus MOI que jamais!


Merci l'autisme d'être entré dans nos vies et d'avoir fait de moi une meilleure maman, une meilleure personne!

 

Mélissa

 

 

 

Vous avez manqué nos billets précédents? Accédez-y avec ce lien